Taiji Quan – Qigong

Taiji Quan – Le point du faîte suprême

Le point du faîte suprême (Taiji) représente ici le rapport entre les arts martiaux et la pensée taoïste.

Le Tai Chi a été développé à l’origine comme un art martial intérieur. Aujourd’hui, il est principalement pratiqué pour des raisons de santé et de relaxation. Il est donc généralement pratiqué avec des mouvements individuels effectués avec un déroulement bien défini. Le Tai Chi combine les aspects de la santé, de l’autodéfense et de la méditation, mais il est plus orienté vers le corps comparé au Qi Gong.

 

Qigong – Travail de l’énergie ou travailler avec l’énergie

Le Qigong a seulement des objectifs de santé. Le Qigong, contrairement au Taiji, exige peu de travail de mouvement et peut être pratiqué debout, assis ou couché.

Dans le Qigong, la régulation et l’harmonisation de l’énergie vitale Qi dans le corps humain sont au centre. Selon la médecine traditionnelle chinoise, les maladies surviennent en raison de la congestion du Qi (congestion énergétique) dans le corps. Avec le Qigong, une telle congestion énergétique peut être dissoute ou empêchée préventivement. C’est pourquoi le Qigong est utilisé dans les traitements de MTC pour la prévention et la thérapie de la maladie. La particularité du Qigong est la fusion des exercices respiratoires, des exercices de concentration, des mouvements lents et des états méditatifs. Sur le plan physique, ce sontles exercices d’étirement et de renforcement qui constituent la basede la pratique.